Pass

Le prix unitaire de 5,80€ par film est réservé aux adhérents de l'association.

A la fin de votre commande, taper la code de réduction : pass-5, pass-10 ou pass-17 pour bénéficier des tarifs avantageux

Voir tarifs

 

Les bénévoles de l'association "Vive le Cinéma à Muret" portent ce badge.

1-Maryline
8,50 € 1 5,80 €
2- The Florida Project
8,50 € 1 5,80 €
3-I am not a witch
8,50 € 1 5,80 €
4- Makala
8,50 € 1 5,80 €
5-Coeurs purs
8,50 € 1 5,80 €
6-Family Films
8,50 € 1 5,80 €
7-Après la Guerre
8,50 € 1 5,80 €
8-Vers la Lumière
8,50 € 1 5,80 €
9-Gaspard va au mariage
8,50 € 1 5,80 €
A-Diane a les épaules
8,50 € 1 5,80 €
B-Wajib 18/11 10h45
8,50 € 1 5,80 €
C-Jusqu’à la Garde
8,50 € 1 5,80 €
D-Un Homme intègre
8,50 € 1 5,80 €
E-La Douleur
8,50 € 1 5,80 €
F-Marvin
8,50 € 1 5,80 €
G-La villa
8,50 € 1 5,80 €
H-Les Gardiennes
8,50 € 1 5,80 €

Réservez votre place et payez à l'avance, vous n'aurez plus de queue à faire.

Pour réserver un film, cliquer sur "ajouter au panier". Vous serez amené à payer à la fin de votre commande.

29 novembre à 21 heures

Géronimo

de Tony GATLIF (1h44) avec Céline SALLETTE

France 2014 : Durée : 1h44

Céline SALLETTE
Céline SALLETTE

Tony Gatlif filme la course folle d’une mariée dans les rues désertes d’une banlieue anonyme du sud de la France. Nil fuit un mariage arrangé mais son clan, une famille turque, l’a choisi pour elle. Nil vole, voile de dentelle au vent, vers celui qu’elle aime, Lucky, un Gitan Les clans vont se déchirer mais c’est sans compter sur Géronimo. Géronimo (Céline Sallette) éducatrice à la peau dure à la force tenace est une flamboyante amazone. Ici cette merveilleuse comédienne au regard clair prend des risques et crève l’écran ! Sa grande force : avoir choisi une femme pour le rôle du médiateur. La musique est partout, turque, gitane, world. Rachid Yous, le danseur de hip-hop est sublime. Tony Gatlif tourne à 360°, cette mise en scène n’a pas de frein. De l’énergie pure !

Tony Gatlif
Tony Gatlif

Tony Gatlif nait le10 sept 1948 à Alger dans une famille de gitan andalous. Il vit dans la rue, libre, déteste l'école. Tous les essais de réintégration échouent.

 

Son instituteur achète alors un projecteur 16 mm, inscrit l'école au ciné club Jean Vigo et toutes les semaines, projette un film qui sert de matière première aux cours. « Toute ma carrière, dit il, je la dois complètement à cet instituteur »

 

A quatorze ans il débarque en France. Tour à tour scénariste, acteur, réalisateur et producteur. Son film Exils obtient le prix de la mise en scène à Cannes en 2004