Festival du Film de Muret du 8 au 15 novembre 2020

Compte tenu de la mise en place d’un couvre-feu à 21h, le Festival du Film de Muret adapte ses horaires afin de continuer à vous proposer l’ensemble de sa programmation. Ces nouveaux horaires vous permettront de rentrer chez vous sereinement.

Profitez de tarifs exceptionnels en vente uniquement sur le site du Festival.

Organisé par l'association "Vive le Cinéma à Muret" en collaboration avec Véo-Muret

Jo LOUBET
Jo LOUBET

La huitième édition du Festival du Film de Muret, qui aura lieu du 8 au 15 novembre,  au terme de longs mois  marqués par de multiples annulations de festivals, veut affirmer que la culture en l'occurrence le cinéma d’auteur, doit reprendre sa place.

 

Il confirme sa ligne éditoriale qui  accorde une belle  place aux films réalisés par des femmes. Elles sont invitées, seront présentes ou pas dans le cadre du Festival, réalisatrices reconnues ou jeunes réalisatrices d’un premier film. Elles nous font partager leur vision de la femme qui bouscule les conventions sociales, les traditions familiales, échappe au destin tracé d’avance, résiste aux violences, s’affirme aussi en tant qu’amante consciente d’être embarquée dans une liaison torride et addictive.

 

A leurs côtés, des réalisateurs engagés soutiennent leur combat, leur donnent la parole. Dans leurs films, elles enquêtent sur  les dangers de la pollution (Rouge),  se battent pour exister dans un monde machiste (La Terre des hommes), dénoncent toutes les formes de violence dont elles sont victimes, luttent pour leur liberté entre modernisme et tradition (Balloon), s’affirment libres dans leur vie et leur orientation sexuelle (Ammonite, A good Man), incarnent la beauté, l’élégance discrète dans une histoire d’amour, où deux êtres se frôlent sans se toucher (In the Mood for love).

 

La gravité du monde s’invite, nous entraînant dans les montagnes tibétaines, en Grande-Bretagne, en Espagne, en Allemagne, en Iran, en Arménie ou plutôt dans le Haut-Karabagh, au Canada, et en Algérie. L’Algérie s’impose cette année à travers deux formidables films-bilan sur la Guerre d’Algérie vue sous des angles opposés (Des Hommes et De nos Frères blessés). Une profonde réflexion sur la peine de mort parcourt le magnifique film de Mohammad Rasoulof Le Diable n’existe pas et trouve un écho dans le film d’Hélier Cisterne De nos Frères blessés. 

 

Au moment où les idées d’extrême droite rencontrent une adhésion certaine, il est nécessaire de reparler du nazisme ou plutôt de ce qu’il a  généré, des crimes de guerre. Deux films se répondent sur ce sujet : L’Affaire Collini et Les Leçons persanes.

 

Place aussi au rire, au burlesque, aux situations cocasses. Place aux comédies qui nous interrogent sur le vivre ensemble, la diversité sociale (A l’Abordage), la difficulté à s’intégrer et l'ascension sociale, impossible pour un duo de loosers savoureux (Mandibules).  La nécessité de coopérer et de participer à la cohésion du groupe sont souvent les carburants de ces comédies qui culminent avec Un Triomphe

 

Quant au jeune public, il n’est pas oublié avec un choix de 3 films d’animation adaptés aux différentes tranches d’âge. Restez curieux !

 

La sélection des films du Festival se fait selon les critères suivants :

  • films d’auteurs en avant-première.
  • place à la diversité culturelle et à l’ouverture sur le monde : donner leur chance à des oeuvres fragiles provenant de pays qui ont une industrie cinématographique peu développée.
  • place importante accordée dans la sélection aux films réalisés par des femmes et place aux films réalisés par des hommes mobilisés sur les problématiques concernant  l’émancipation des femmes.
  • ouverture de la sélection aux films coproduits par la Région Occitanie
  • choix de films qui interrogent sur les problématiques du monde et le vivre ensemble, films axés sur les valeurs humanistes et citoyennes ( ce qui permet de proposer un des films de la sélection aux élèves de troisième dans le cadre du “Parcours laïque et citoyen”).
  • place aux films de genre ( comédies, polars etc…)avec le souci de diversifier l’offre.
  • proposition de plusieurs  films labellisés Art et Essai en direction du Jeune Public en tenant compte des tranches d’âge

 

Notez bien les dates : du 8 au 15 novembre 2020

 

Venez nombreux, parlez-en autour de vous  afin que  ce Festival rencontre un beau succès public et soyez sûrs que venir au Festival sera l’occasion de faire de belles rencontres avec d’authentiques auteurs, heureux de parler de leur oeuvre et d’échanger avec le public.

 

Bon festival à tous !

 

Jo LOUBET

Présidente de l’association

Vive le Cinéma à Muret